Bien-être sexuel féminin

shutterstock_418923643Introduire les traitements intimes féminins au cabinet

Les traitements de la sphère intime de la femme sont récents, le grand public n’y est pas forcément encore sensibilisé et le sujet pas toujours évident à aborder. Alors comment introduire ces nouveaux traitements au cabinet ou à la clinique et le communiquer auprès des patientes ? Caitlin FARRELL vous donne quelques règles à suivre pour construire une communication adaptée, au travers d’une démarche stratégique simple et efficace, vous garantissant un succès sur le long terme.

Que vous soyez gynécologue ou médecin esthétique, vous avez des patients à recevoir et un cabinet à faire tourner, donc vous lancer dans un « plan marketing » est certainement la dernière chose que vous ayez en tête. Cela peut même sembler décourageant, lorsqu’il s’agit d’introduire un nouveau traitement concernant un aspect aussi intime et privé que la fonction sexuelle. Mais négliger l’élaboration d’une communication adaptée, conduit généralement à accumuler des « tactiques » sans véritable stratégie à long terme. Indépendamment de la nature de ce type de traitement, construire votre communication sur une base solide avec des objectifs clairs et stratégiques, est essentiel.
La bonne nouvelle, c’est que le bien-être sexuel ne demande pas nécessairement la construction d’un plan marketing plus compliqué, mais juste différent.

Construire de bonnes bases
Imaginez que vous construisiez une maison. Vous dessinez d’abord vos plans, puis débutez la construction par les fondations avant d’entamer le premier étage. Bien entendu, vous effectuerez des points d’inspection clés durant toute la construction, afin de vous assurer que votre maison ne s’effondrera pas dans l’avenir. Eh bien, les mêmes règles s’appliquent lorsque vous introduisez un nouveau service à votre pratique. Si vous faites l’impasse sur les fondations et commencez par la construction d’une piscine sur le toit, vous vous assurez de rencontrer de gros problèmes dans le futur. Cela semble évident et pourtant si souvent négligé. Pensez donc votre équipe, votre cabinet et votre plan marketing, comme les piliers de soutien de votre succès et de celui de votre nouvel investissement dans un équipement pour le bien-être sexuel des femmes.

Le marketing impulsif
Il est aisé de reconnaitre les signes d’un marketing impulsif : un caprice réactionnaire qui conduit à de dispendieuses dépenses. Une campagne nationale de relations presse, une action digitale de grande envergure ou encore des panneaux publicitaires géants un peu partout ! La seule chose que cela garantit vraiment, c’est que le budget pour l’introduction du nouveau traitement sera dépensé avant même que quelqu’un ait eu la chance de traiter un patient. Au-delà de leur prix élevé, ces activités peuvent prendre beaucoup de temps et leur succès repose fortement sur des ressources expérimentées et dédiées. Ce type de marketing « agressif », est aussi très axé sur l’exécution et donc la planification, qui demande logiquement de prendre du recul. Pourtant, imaginez l’exécution d’une campagne publicitaire sans budget établi, sans plan mensuel, ni même un calendrier éditorial…ce cauchemar est le marketing impulsif !

Et ce qui est vrai pour les marques et les fabricants, l’est aussi pour vous. En effet, beaucoup ignorent la valeur de se concentrer sur leurs patients existants, avec un plan d’ensemble composé d’objectifs clairs et stratégiques. Prenez les médias sociaux comme exemple. Il existe une grande différence entre mettre à jour vos pages existantes, enrichies et animées de « post » intéressants concernant votre nouveau traitement, et investir dans une campagne sponsorisée sur des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter ou sur d’autres que vous n’avez jamais pratiqués auparavant. Si communiquer via Instagram et Pinterest est nouveau pour vous et votre équipe, le lancement d’un nouveau traitement n’est pas le meilleur moment pour commencer à se familiariser avec eux. En général, le coût d’acquisition de nouveaux patients nécessite un investissement important en temps et en budget. Le problème majeur avec le marketing impulsionnel est qu’il se concentre sur l’acquisition de nouveaux clients, au lieu de tirer parti des relations avec les patients existants et fidélisés, dont vous avez déjà gagné la confiance, celle-ci étant primordiale lorsqu’il s’agira d’entamer avec eux une conversation sur le bien-être sexuel.

Marketing stratégique
Partie intégrante de la construction d’une base solide, le marketing stratégique adopte une approche proactive plutôt que réactive. Cela implique la planification et l’exécution simultanées d’initiatives pour atteindre des objectifs réalisables et assurer un succès à long terme. L’intérêt de prendre le temps de réfléchir à votre plan, est que sans vous ralentir pour autant, vous aurez de meilleurs résultats et pas de problèmes à régler plus tard.
Avec une approche stratégique, vous envisagez plutôt de tirer parti des opportunités existantes qui s’offrent à vous. Dans votre base de données patients, nous pouvons partir du postulat que 70% sont des femmes et que 50% de ces femmes seront de bons candidats à ce nouveau traitement.
La première étape consiste donc à contacter quelques-unes d’entre elles par téléphone ou par courrier électronique. Vous pouvez aussi établir une liste de 10 à 15 patientes « VIP » que vous connaissez vraiment bien et qui sont généralement intéressées par les derniers traitements proposés. Avec la réalisation de cette liste qui ne vous aura demandé que très peu de temps, le travail de récupération des informations patient est déjà fait, ce qui aurait nécessité bien plus de temps dans le cas d’un nouveau patient.
Vous pouvez également évaluer parmi ces patientes, qui serait prête à partager son expérience avec d’autres, la première démarche des femmes s’agissant de bien-être sexuel, étant d’en parler entre elles. En effet, en attendant d’en parler avec leur médecin, elles vont souvent aller chercher des avis sur internet, en discuter sur des forums avec d’autres patientes ou en parler avec leur entourage. Donc débuter sur un petit groupe de patientes influentes et qui parleront librement d’un sujet aussi intime, est un excellent moyen de faire connaître ce nouveau traitement.

Éventuellement, une fois que vous aurez construit de bonnes bases stratégiques en marketing et dans la préparation de votre pratique, vous élargirez à de nouveaux patients, par le biais d’une communication judicieusement planifiée, pouvant inclure les médias sociaux ou l’intervention au cabinet ou en clinique, d’un spécialiste en bien-être sexuel. Votre temps, votre énergie et votre argent auront alors été dépensés à bon escient, allant dans le sens de tout votre travail réalisé jusque-là.
Il est également crucial de veiller à ce que toutes les parties prenantes du cabinet ou de la clinique soient en droite ligne pour « jouer le jeu », non pas seulement sur le plan clinique, mais également sur le plan administratif, commercial et marketing.

La formation du personnel
Admettons que les actions marketing mises en œuvre aient sensibilisé et attiré de nouveaux patients. Le téléphone ne cesse de sonner et les courriels de patients potentiels demandant des renseignements, inondent votre boîte de réception. Puis les semaines s’écoulant, ce surcroit d’activité s’essouffle, et bizarrement, aucune des requêtes n’a abouti à un rendez-vous pour ce traitement.

Après une évaluation un peu plus approfondie auprès du personnel et quelques questions simples au sujet des patients et du traitement, le problème est rapidement identifiable, les collaborateurs n’étaient clairement pas prêts à affronter le sujet du bien-être sexuel avec les patients. En réalité, certains ne pouvaient à peine prononcer le mot « vagin » sans glousser nerveusement ou sans éviter les contacts visuels. D’ailleurs, qu’il s’agisse d’esthétique médicale ou de bien-être sexuel, cela se produit dans de nombreuses cliniques et cabinets, lorsque le personnel d’accueil n’a pas été suffisamment préparé à parler d’un nouveau traitement, la conversion des patients en souffrant alors.
Pour vraiment comprendre le problème, revenons à notre analogie avec la construction d’une maison. Très simplement, cela reviendrait à se lancer dans la construction du toit avant que les fondations ne soient terminées, l’ensemble de la structure s’effondrant alors lentement sur elle-même. Chaque élément du personnel devrait donc prendre un moment pour s’interroger sur leur capacité à parler des détails intimes de leur propre vie sexuelle, avant d’entamer une discussion sur celle des patients. Non pas parce qu’ils doivent parler de leurs vies personnelles, mais s’ils sont mal à l’aise rien que d’y penser, cela apparaitra évident pour le patient, lui-même déjà probablement assez nerveux d’avoir à en aborder le sujet.

Il est intéressant de constater que les cliniques dans lesquelles le médecin et son personnel ont bénéficié eux-mêmes du traitement ou l’ont pratiqué, l’intégration du bien-être sexuel dans leur pratique se fait plus facilement, plus rapidement et avec le succès à la clé.
Votre personnel connaît vos patients, parfois mieux que vous, parce qu’ils leur parlent tous les jours au téléphone, à la réception, en la salle d’attente et parfois même en salle de soin. En relation constante avec les patients, ils créent un lien plus familier avec eux et sont par conséquent en meilleure position pour ouvrir la conversation sur un nouveau traitement. Il vous suffit de vous assurer qu’ils sont prêts à aborder cette discussion, surtout lorsqu’elle implique un sujet aussi intime et privé. Donc, afin de se sentir plus à l’aise avec leur propre intimité et le traitement sur lequel ils seront amenés à s’exprimer, votre personnel devrait être encouragé à s’informer dans le domaine du bien-être sexuel.

Stimuler et encourager vos employés en leur offrant l’information nécessaire et en vous assurant qu’ils sont suffisamment à l’aise pour parler avec vos patients de problèmes liés au bien-être sexuel, signifie investir en eux et vous garantir un succès à long terme.

Rajeunissement vaginal Vs Fonction sexuelle féminine
Malheureusement, la santé sexuelle des femmes et en particulier les sensations et le confort intime, était jusqu’alors assez délaissée. Le Viagra et une longue liste de différents traitements de la fonction sexuelle masculine sont disponibles depuis un moment, mais jusque très récemment, il n’en existait pratiquement pas pour les femmes rencontrant une perte de sensation sexuelle, en raison d’accouchements ou d’autres causes naturelles.
Alors que le rajeunissement vaginal a contribué à susciter un intérêt pour la santé sexuelle des femmes, les traitements se cantonnaient principalement à des considérations esthétiques. En même temps, d’autres traitements ont émergé, pour les problèmes d’inconfort ou de douleur pendant les rapports sexuels chez les femmes ménopausées, liés à l’atrophie vulvo-vaginale et à la baisse de lubrification.

À présent, nous pouvons constater une évolution des traitements vers la fonction sexuelle féminine, mais si cela peut sembler similaire à ce qui existe sur le marché en matière de santé sexuelle, c’est cependant assez différent, en particulier pour le patient.
Il existe de nombreux traitements disponibles et cela entraine une grande confusion chez les patients, voire même les médias. C’est pourquoi il est important que votre personnel prenne le temps de se familiariser avec le sujet du bien-être sexuel, non seulement sur les aspects cliniques du traitement proposé, mais aussi sur l’état du marché en général, afin d’être en mesure d’en discuter avec les patients. Votre personnel doit donc rechercher des informations pertinentes, aussi bien dans l’environnement professionnel que dans celui du grand public, afin d’être à jour sur le contexte actuel en bien-être sexuel. Rester au courant de ce dont vos patients parlent et où ils obtiennent leurs informations sur le bien-être sexuel est essentiel.

Préparation de la clinique
Comme vous le feriez pour le lancement de tout autre produit, il est important de vérifier régulièrement et très attentivement l’état réel de votre clinique. Je suis sûr que dans l’ensemble c’est impeccable et à la hauteur des attentes, mais il se peut malgré tout, que de petits détails vous aient échappés, après une période très chargée pour la clinique, par exemple. Sachant que les patientes viennent pour un traitement aussi intime, il est important d’être attentif aux détails qui pourraient les décourager de s’exposer à quiconque, ou quoi que ce soit dans cette clinique. Un peu de poussière aurait-elle été laissée dans les coins ? Le mobilier paraît-il défraichi ou vieillot ? Votre cabinet offre-t-il une ambiance à même de mettre la patiente en confiance et à l’accueillir confortablement durant le traitement ?

Placement des supports marketing
Observez où sont placées vos brochures de documentation et si elles sont clairement visibles, puis vérifiez si elles sont positionnées de telle manière que la patiente puisse les consulter avec discrétion et un peu d’intimité. Imaginons, comme c’est souvent le cas, que les brochures sur le traitement de la laxité vaginale ne soient disponibles qu’à la réception. La patiente potentielle devra alors se lever, se rendre au desk de réception et saisir la brochure, le tout devant une pièce remplie d’inconnus…vous pourriez alors aussi bien lui demander de se lever et d’annoncer à tous qu’elle souffre d’une laxité vaginale !
Pensez donc à disposer cette documentation dans des espaces privés comme la salle de traitement ou les toilettes, où la patiente pourra la consulter tranquillement et en privé. Finalement, que vous fassiez toutes les recherches sur le sujet et que vous connaissiez le produit de long en large, lorsqu’il s’agit de sensibiliser à un nouveau traitement proposé, la meilleure des tactiques pour guider votre approche reste le bon sens.

Environnement digital
Ceci est primordial, mais n’implique pas pour autant de grandes dépenses. Commencez par mettre à jour votre site Web, en vous assurant que le nouveau traitement est facile à trouver depuis votre barre de navigation, puis créez une nouvelle page dédiée, enrichie de toutes les informations utiles et pertinentes sur ce traitement. Assurez-vous également que votre site Web soit parfaitement « responsive », de manière à ce que les patients vous trouvent facilement et accèdent aisément à votre site Web depuis leur appareil mobile. N’oubliez pas vos pages de médias sociaux, pensez à mettre à jour vos services et annoncez ce nouveau traitement, via un post sur votre page.

Suivi des patients
Le suivi des patients est essentiel avec ces traitements, mais les patients satisfaits sont des patients discrets. À la différence d’un patient mécontent, un patient heureux des résultats de son traitement poursuivra sa vie et vous n’aurez probablement aucunes nouvelles, jusqu’à ce qu’il soit prêt à faire autre chose. Vous ne disposerez probablement pas de photos avant/après et même si vous le faites, vos opportunités de promouvoir le traitement en diffusant les images des organes génitaux de votre patiente seront très limitées.
Mais beaucoup considèrent cela comme un avantage dans les traitements pour les zones intimes. Si vous pratiquez la médecine esthétique, vous êtes probablement familier des patients qui se plaignent de résultats trop subtils ou progressifs. Ils oublient en réalité assez rapidement d’où ils sont partis et vous devez parfois vous asseoir avec eux afin d’identifier les progrès sur leurs images avant/après. En revanche, un patient qui a suivi un traitement pour la fonction sexuelle, sera en mesure de « ressentir » ses résultats. Vous ne pouvez pas espérer meilleur témoignage que « Je me sens incroyable », ou « Je ne me suis pas sentie comme ça depuis longtemps ! ».
Aussi, les patients heureux ne viendront pas toujours vous remercier et partager leurs résultats avec vous, le suivi patient devant alors faire partie intégrante de votre processus de soins. Faites un point avec vos patients satisfaits, à un mois, trois mois et six mois, afin de suivre l’évolution de leurs résultats et en conserver une trace.
Selon les équipements, un seul traitement suffit parfois et ne nécessite donc pas au patient de revenir pendant un certain temps, il est donc d’autant plus important d’assurer le suivi. À six mois, s’ils sont encore satisfaits, ils seront probablement disposés à émettre une bonne critique, voire mieux, ils vous permettront peut-être de filmer leur témoignage, ceci étant l’un des meilleurs matériels promotionnels dont vous pouvez disposer !

Caitlin Farrell est Directrice du développement pour VIVEVE Medical et accompagne les praticiens à travers le monde, dans la mise en œuvre de tactiques et de stratégies permettant aux patients de s’informer et de rechercher facilement des traitements pour les zones intimes. Grâce à sa compréhension approfondie de la stratégie marketing, combinée à une approche fondée sur les intérêts, les préoccupations et les attentes des patients, Caitlin Farrell offre des conseils essentiels visant à élargir la portée des nouvelles pratiques médicales de l’intimité féminine.

Author: Body Language

Share This Article On