Diète Hyper Protéinée

Une recherche montre qu’une alimentation riche en protéines a un effet sur l’appétit et le poidsDiète Hyper Protéinée

Une recherche montre qu’une alimentation riche en protéines a un effet sur l’appétit et le poids.

Des chercheurs ont mis en lumière les mécanismes sous-jacents à l’action d’un régime alimentaire en haute teneur protéique sur la perte de poids – recherche qui pourrait aboutir à de nouvelles stratégies de traitement et de prévention de l’obésité.
Une étude pilote de chercheurs du Imperial College London a révélé que la phénylalanine – un acide aminé produit par la digestion des protéines – booste le niveau d’hormones qui nous informe de la satiété, conduisant à réguler notre appétit. La troisième partie de l’étude, conduite par Marianna Norton, implique une série d’essais sur des rongeurs pour tester les effets de la phénylalanine, un acide aminé produit dans l’intestin après consommation d’aliments riches en protéines. Les souris et les rats ayant reçu de la phénylalanine, montraient une augmentation du niveau de l’hormone GLP-1 qui supprime l’appétit, mais réduit le niveau de la ghréline, hormone qui augmente la faim. Il a été remarqué que la phénylalanine réduisait aussi la consommation de nourriture des rongeurs et augmentait la perte de poids. Les rats ayant reçu l’acide aminé étant aussi plus actifs, l’équipe souligne que ceci a pu contribuer à leur perte de poids. Des doses régulières de phénylalanine étaient administrées à des souris soumises à un régime induisant de l’obésité durant sept jours, et ont été comparées aux souris n’ayant pas été traitées par phénylalanine, elles ont montré une induction de la perte de poids.
Une dernière expérimentation consistant à appliquer de la phénylalanine sur des cellules de l’intestin dans une boîte de Petri, à révélé les mécanismes des effets de la phénylalanine sur les niveaux du GLP-1 et de la ghréline. L’équipe à découvert que l’acide aminé cible un récepteur nommé récepteur sensible au calcium (CaSR), qui augmente le niveau de GLP-1 et baisse celui de la ghréline.

Author: Body Language

Share This Article On