Focus sur le PicoWay

Focus sur le PicoWay

Les dernières avancées en matière de technologies laser de détatouage, permettent de traiter efficacement les patients, les procédures sont plus rapides, moins douloureuses et les couleurs les plus récalcitrantes peuvent enfin être effacées. Dr Nadine POMARÈDE nous offre un guide pratique du PicoWay®, star des lasers picosecondes dernière génération.

Le nombre de personnes tatouées dans le monde est très difficile à évaluer, mais l’on estime qu’au moins 10 à 20% de la population générale est tatouée1, chiffre qui ne cesse d’augmenter. Selon le sondage Harris Poll réalisé début 2016, 29% des personnes interrogées arboraient au moins un tatouage contre 21% en 20122. Cependant, environ 20% de cette population désire l’effacer et la demande de détatouage a grimpé de 30%.
Mais si les patients espèrent toujours voir disparaître leur tatouage le plus vite possible et sans traces, les résultats étaient rarement à la hauteur de leurs attentes. En effet, jusqu’à présent, les lasers Q–switched largement utilisés dans le détatouage, ne les effaçaient pas complètement, particulièrement les tatouages colorés et les traitements étaient longs et incomplets (au moins 24 mois). L’arrivée d’une première génération de laser picosecondes a permis d’améliorer la prise en charge, mais les résultats nécessitaient encore 12 à 18 mois de traitement, avec une efficacité assez limitée sur les couleurs.
Face à la forte demande pour ce type de procédures, une nouvelle génération de laser picosecondes est arrivée, grâce aux efforts de recherche et développement des industriels du laser. L’une des avancées les plus importantes dans l’effacement des tatouages est selon moi la technologie unique du laser PicoWay® (Syneron Candela), qui associe 3 longueurs d’ondes et la rapidité des impulsions, permettant d’effacer rapidement et sans cicatrice, toutes les couleurs des tatouages, sur tous les types de peaux y compris les phototypes les plus foncés.

Rapidité de l’impulsion laser
Le laser PicoWay®, dernière génération de laser picosecondes, délivre une énergie d’impulsion forte et de durée ultra courte allant de 300 à 500 picosecondes. Ces rafales d’énergie créent un impact photoacoustique capable de fragmenter les pigments, même les plus petits, avec une meilleure élimination du tatouage sans perte d’efficacité au fur et à mesure des séances, ce qui était une difficulté classiquement rencontrée avec les lasers précédents.
Le mode d’action, choc photoacoustique, permet un transfert moindre de chaleur aux tissus environnants, donc moins de douleur pendant la séance, une cicatrisation plus rapide et des séances rapprochées, à raison d’une toutes les 2 à 4 semaines, impossible avec les lasers classiques. Du fait du peu de douleurs engendrées par le PicoWay®, il est possible de traiter de larges surfaces en une seule séance et d’atteindre ainsi un effacement de 60 à 80% du tatouage3 en seulement 4 séances.

Efficacité sur les couleurs de pigments
Les 3 longueurs d’ondes (1064, 532 et 785 nm) du laser permettent de cibler un large éventail de tatouages, professionnels ou amateurs, unis ou multicolores, mais surtout de traiter les couleurs réputées difficiles comme les bleus et les verts, grâce à la longueur d’onde 785nm.
En effet, ces couleurs problématiques sont impossibles à traiter avec la longueur d’onde 532 nm sans induire un purpura excessif ni bulles de sang, et si les impulsions laser picosecondes 1064 nm pourront les effacer, le nombre de séances sera nettement supérieur qu’avec la longueur d’onde 785nm. Cette 3ème longueur d’onde du PicoWay® est située dans une région du spectre où l’absorption de l’hémoglobine est négligeable et permet donc une absorption des encres vertes et bleues, dix fois supérieure qu’avec la longueur d’onde 1064 nm.4

Le détatouage par laser PicoWay® en pratiqueLes dernières avancées en matière de technologies laser de détatouage, permettent de traiter efficacement les patients, les procédures sont plus rapides, moins douloureuses et les couleurs les plus récalcitrantes peuvent enfin être effacées.

  • Longueurs d’onde

1064 nm : pigments noirs et peaux foncées
785 nm : pigments bleu, violet et turquoise
532 nm : pigments jaune, rouge, orange

  • Déroulement de la séance

L‘application d’une crème anesthésique n’est pas systématique car le laser PicoWay® est peu douloureux. Cependant, on l’appliquera systématiquement pour les tatouages situés sur les extrémités. Possibilité de traiter de grandes surfaces.

  • Durée de la séance 

2 à 5 minutes jusqu’ à 1h.

  • Nombre de séances

Le nombre de séance est divisé de moitié comparativement aux lasers classiques de détatouage. C’est la densité du pigment qui en déterminera le nombre, pouvant aller de 2 à plus de 10 séances.

  • Après la séance

Rougeurs et gonflements sont la règle. Possibilité de vésicules, surtout lors des premières séances et si la charge pigmentaire est importante : ne pas percer et appliquer une crème cicatrisante pendant 1 semaine.

  • Précautions

On respecte un délai de 4 semaines sans soleil après un traitement par laser PicoWay®, le plus simple étant de protéger le tatouage avec un pansement. On peut traiter tous les phototypes y compris les plus foncés.

  • Les zones difficiles

Il faut être prudent avec les tatouages situés sur les extrémités du corps (cheville, avant-bras) et faire un test avec des paramètres adaptés.
Les tatouages qui ont été exécutés pour en recouvrir un autre, sont aussi plus délicats et nécessitent plus de séances : il faut toujours prévenir le patient.

Dr Nadine Pomarède est dermatologue, formée à l’hôpital St Louis à Paris. Spécialisée en dermatologie esthétique, elle exerce à Paris et Bruxelles avec une approche globale de la peau, médicale et esthétique. Auteure de plusieurs livres consacrés à la peau et destinés au grand public, elle est membre fondateur du groupe Dermatologie Esthétique et Correctrice de la Société Française de Dermatologie.

Références

1. Kluger N. tatoués, qui êtes-vous ? caracteristiques demographiques et comportementales des personnes tatouées. Ann Dermatol Venereol 2015 ; 142(6-7) :4 410-20 2. The Harris Poll. Tatoo takeover : three in ten Americans have tatoos , and most don’t stop at just one. http://www.theharrispoll.com/health-and-life/Tatoo_Takeover.html 3. Bernstein EF, Schomacker KT, Basilavecchio L, Plugis JM, Bhawalkar JM. A novel dual-wavelength, Nd:YAG, picosecond domain laser safety and effectively removes multicolor tattoos. Lasers Surg Med 2015; 47: 542-548. 4. Schomacker K ; Bhawalkar JD. La troisième longueur d’onde du PicoWay. Mécanisme d’action du nouveau laser picoseconde 785 nm pour une meilleure élimination des encres bleues et vertes. Bulletin clinique de Syneron Candela

Author: Body Language

Share This Article On