Les forts indices SPF et mélanome

Les forts indices SPF réduisent le risque de mélanome

Une étude confirme que l’utilisation d’écrans solaires à fort indice de protection, peut réduire par trois le risque de mélanome.

Le département de biostatistiques de l’Université d’Oslo a effectué une étude en vue d’évaluer le risque de mélanome, selon le niveau de protection plus ou moins haut des écrans solaires utilisés. Publiée dans le Journal of Clinical Oncology, l’étude a montré que les écrans solaires haute protection peuvent réduire jusqu’à 33% le risque de développement d’un mélanome.
Les observations des chercheurs ont porté sur 143 844 femmes âgées de 40 à 75 ans, sur une période de près de 10 ans, au cours de laquelle ce sont présentés 722 cas de mélanome, et ont montré que les sujets ayant utilisé des écrans solaires de protection SPF 15 et plus, présentaient un risque nettement réduit de mélanome.
Cette large étude a été conduite par un groupe de chercheurs qui a combiné leurs propres observations aux données d’études du NOWAC et à celles du Cancer Registry of Norway.
Les résultats de ces données croisées, confirment que les utilisateurs d’écrans solaires rapportent une incidence sur les coups de soleil, contrairement aux non utilisateurs, alors même que les premiers, déclarent prendre plus de bains de soleil en vacances et être plus enclins à utiliser des cabines de bronzage.
Cette recherche intervient à un moment crucial, où les cas de mélanome augmentent d’années en années dans toute l’Europe, dont environ 2000 nouveaux cas chaque année en Norvège et que le  Cancer Research UK informe que les cas de mélanome malin ont presque doublé au Royaume-Uni cette dernière décennie.

Publié dans Body Language N12

Author: Body Language

Share This Article On