Promouvoir la protection solaire

Comment promouvoir la protection solaire

Communiquer visuellement sur les dommages induits par le soleil est plus efficace dans la sensibilisation aux bons comportements à adopter en matière de protection solaire.

Communiquer visuellement sur les dommages induits par le soleil est plus efficace dans la sensibilisation aux bons comportements à adopter en matière de protection solaire.

Dans une nouvelle étude publiée dans le Journal Cogent Psychology, des chercheurs de l’université de Surrey, ont examiné la manière dont le message sur la nécessité d’une protection solaire est transmis aux jeunes femmes. Ils ont observé qu’une communication visuelle utilisant une technologie permettant de vieillir le visage des participantes et d’accentuer les dommages solaires cutanés avec le vieillissement prématuré associé, était le moyen le plus efficace.
Les résultats de recherches permettent de conclure que les jeunes femmes sont aussi plus sensibles aux dommages cutanés immédiats et que l’impact visuel illustrant les effets néfastes immédiats du soleil sur leur peau, est plus fort qu’un message basé sur la communication écrite ou sur les effets induits à long terme. Les jeunes femmes à peau claire font partie d’un des groupes les plus à risque d’être atteint d’un mélanome malin et pourtant, elles ne réalisent pas toujours l’étendu du risque.
Cette recherche a donc étudié les différences entre une communication écrite et visuelle, puis examiné si leur montrer visuellement l’impact du soleil sur leur apparence future, provoque un changement de comportement. Les résultats montrent que découvrir leur propre visage prématurément vieilli par le soleil, grâce à la technologie utilisée, incitait les jeunes femmes à prendre le double d’échantillons de crème solaire à leur disposition et trois fois plus de documentation sur le cancer de la peau, comparativement à celles n’ayant lu que des articles écrits sur la nocivité du soleil. Les résultats ont également montré une baisse de 30% dans leur croyance en la capacité de la peau à se guérir d’elle-même.
« Le mélanome malin est toujours en nette augmentation et pourtant, encore trop de jeunes femmes ne se protègent pas du soleil par l’utilisation d’écrans solaires » précise le Professeur Jane Ogden de l’Université de Surrey, l’une des auteurs de l’étude et conclut, « Notre recherche a exploré le meilleur moyen de transmettre un message capable de modifier leurs habitudes face à la protection solaire et de promouvoir les bons comportements à adopter. Les résultats ont démontré qu’une communication basée sur le visuel et utilisant un système d’imagerie accentuant les dommages solaires sur leur propre apparence, était le plus efficace. Ce type de technologie devrait être plus largement utilisée afin de promouvoir la protection solaire chez les jeunes femmes. »

Author: Body Language

Share This Article On